visas

Coût de la vie

securite-saopauloaccueil

Sécurité

transport-sao-paulo-accueil

Transports

banque-saopaulo-accueil

Argent

empregada-sao-paulo

Aide à domicile

Cours de langue

numero-urgence-bresil

Numéros utiles

visas

Coût de la vie

São Paulo fait partie des villes les plus chères d’Amérique Latine, le coût de la vie peut vous réserver de bonnes ou de mauvaises surprises selon vos habitudes de consommation. Les produits importés que les expatriés affectionnent plus particulièrement, sont souvent 2 à 4 fois plus cher que ce soit au niveau de l’alimentation, des produits vestimentaires ou de l’éléctroménager. Si vous achetez local, vous n’aurez pas forcément la qualité mais le prix s’en trouvera bien réduit.
De même, la note d’un restaurant à l’européenne sera bien plus salée qu’une lanchonete de quartier ou d’un restaurant au kilo vous proposant un choix culinaire limité.
En 2015, São Paulo connaît une augmentation considérable de ses tarifs en eau et en électricité bien supérieurs au taux de l’inflation. La crise hydraulique sévit et durablement !

> Plus de conseils et précisions sur le Guide São Paulo Accueil

securite-saopauloaccueil

Sécurité

Même si au quotidien, nous ne ressentons pas ces problèmes de sécurité, le Brésil garde la réputation d’être un pays dangereux et oui, comme dans toutes les grandes villes, vous devrez faire preuve de vigilance. Voici quelques règles de prudence issues des mises en gardes et recommandations glanées sur les sites de la police brésilienne et du ministère des Affaires étrangères (conseils aux voyageurs).

Argent et papiers

– Ne pas avoir trop de liquide sur soi et le répartir dans différents endroits (toutes les poches disponibles, sac à main, porte monnaie…).
– Retirer de l’argent de préférence dans les shoppings et supermarchés, et éviter les distributeurs trop exposés, c’est à dire, situés dans des endroits déserts.
– Toujours avoir à portée de main quelques billets en cas d’agression pour pouvoir les donner rapidement.
– Faire des copies de ses papiers d’identité certifiés par un « cartorio » (notaire) et laisser les originaux chez soi, ou dans les coffres des hôtels lors de déplacements.
– Eviter d’avoir sur soi des papiers indiquant son adresse précise.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Dans la rue

Sur le plan vestimentaire, on privilégie les vêtements « discrets », tout en évitant les signes extérieurs de richesse trop ostentatoires (bijoux, sacs de marque, etc.). De même, dans des occasions touristiques, il est déconseillé de se promener avec un gros appareil photo pendu autour du cou (valable pour de nombreuses villes) ou d’exhiber son smartphone.
– Il faut se montrer particulièrement vigilant avec les montres, qui attirent l’attention : qu’elles soient de marque ou de simples copies, un agresseur ne fera pas la différence entre les deux.
– Il est recommandé de porter des lunettes de soleil lorsque vous marchez dans la rue. Ainsi les personnes mal intentionnées ne peuvent pas savoir où est dirigé votre regard, et ainsi jouer sur l’effet de surprise pour vous voler.
– Sécuriser son sac à main en posant bien la main dessus.
– De manière générale, mieux vaut se méfier des deux roues, motos ou vélos, qui peuvent monter sur le trottoir et essayer de vous dérober votre sac.
– On évitera de se promener dans les favelas, ou dans les régions centrales de Rio et São Paulo la nuit, ou le dimanche lorsqu’il n’y a plus d’activité.
– La nuit : mieux vaut ne pas se promener la nuit, encore moins dans les rues isolées, mal éclairées, les parcs. Veillez à toujours emprunter les rues disposant du plus d’éclairage public possible. De même, il n’est pas recommandé de se rendre sur la plage de nuit.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

En voiture

– Avoir un « faux-sac » avec un peu d’argent à remettre en cas d’agression.
– Ne pas rouler avec les fenêtres ouvertes.
– Ne pas laisser d’objets (sacs, valises, GPS, portables, etc.) en évidence dans votre véhicule.
– Faire poser des films noirs à vos vitres.
– Poser votre sac à main à vos pieds, bien dissimulé.
– Le soir, il et préférable de laisser sa voiture à un manobrista, lorsque l’on sort plutôt que de la garer dans la rue.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Les logements

Les brésiliens vont plutôt privilégier des appartements sécurisés, dans des condominio, aux maisons de rue. Celles-ci sont donc proposées moins cheres à la location. Mais il est vrai aussi que les paulistes se complaisent dans la culture de l’assalto (agression). La télé dissèque et ressasse à loisir les pires faits divers aux heures de grande écoute. C’est aussi un énorme business : gardes dans tous les immeubles, veilleurs de nuits, installateurs de matériel d’alarme et de sécurité, que de métiers à la clé ! Beaucoup de français choisissent pourtant de vivre en maison, paient un service de gardiennage et en sont satisfaits. Voyez avec votre entreprise car certaines, sur le principe de précaution recommandent voire imposent le logement en appartement.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

En cas d’agression

Bien se dire que la plupart du temps, les agresseurs n’en veulent pas à votre personne, mais à vos possessions. En cas d’agression, leur donner tout sans se poser de question, que ce soit son sac, son véhicule ou tout autre objet, tout ce qu’ils vous désignent. Le consulat indique notamment que répéter plusieurs fois tranquillement la phrase « Ta bom » peut s’avérer apaisant pour l’agresseur. Il est recommandé de faire son possible pour rester le plus calme possible et ne pas regarder de manière insistante l’agresseur, qui craindrait alors que votre but soit de mémoriser son visage et de le dénoncer. Malheureusement, ils n’hésitent pas à se servir de leurs armes, donc mieux vaut éviter de les rendre nerveux, d’autant plus que vous pouvez vous trouver face à un toxicomane, qui n’aura pas forcément un comportement rationnel.

Une telle liste peut vous sembler bien effrayante ! Mais ce ne sont que de simples recommandations, faciles à appliquer au quotidien, et qui visent simplement à vous informer afin de pouvoir vivre votre expérience brésilienne le plus sereinement possible. Et nous savons tous que vivre au Brésil ne signifie par être surveillé en permanence, ne pas pouvoir mettre un pied dehors : loin de là. Alors profitons, tout en étant prudents !

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

transport-sao-paulo-accueil

Transports

Frôlant les 20 millions d’habitants, des centaines de kilomètres de bouchons quotidiens et des milliers de voitures, on pourrait croire que São Paulo est la ville de l’automobile par excellence et pourtant 55% des déplacements quotidiens motorisés dans la mégapole se font en transport collectif ! Cinq lignes de métro et pas loin de 1300 lignes de bus transportent tous les jours quelques 6 millions de personnes. Aux heures de pointe, les transports en commun sont bondés.

Transports en commun

En 2015 un trajet bus ou métro coûte R$3,50.

Le bus
Il n’existe pas de plan des lignes de bus à São Paulo. Pour tracer son itinéraire, le plus simple est de consulter Google Maps en inscrivant son point de départ et d’arrivée et en sélectionnant l’option transport en commun. Vous ne trouverez pas les horaires de passage mais une estimation du temps de trajet et du coût. En cliquant sur le numéro de bus sur Google Maps, il est possible de voir la fréquence de passage du bus.
On peut également utiliser le site d’itinéraires www.sptrans.com.br. Par ailleurs, il est écrit directement sur chaque bus les grandes artères qu’il fréquente.

Le métro
Le métro de São Paulo est propre et sûr mais le réseau ne couvre malheureusement pas tous les quartiers. Il dispose actuellement de 5 lignes.
Il circule de 4h40 à 24h00 en semaine et le Dimanche, de 4h40 à 01h00 le Samedi. Il propose également de voyager avec les deux roues sans supplément à certaines heures de la journée. Plus d’info sur le site http://www.metro.sp.gov.br
Il existe également un réseau de trains (CPTM) qui desservent São Paulo et sa banlieue avec des horaires fixes et une fréquence moindre que celle du métro. Le transfert métro-CPTM est gratuit.

Le vélo – Bike Sampa
Comme pour le Velib, l’utilisateur retire un vélo dans la borne de son choix.
Il peut être utilisé pendant 1 heure gratuitement. Au-delà, le cycliste est débité de 5 R$ par heure supplémentaire, à moins de rendre le Vélib dans une borne et de patienter au moins 15 minutes avant d’en emprunter un autre.
Pour pouvoir bénéficier de ce service, il faut se rendre auparavant sur le site Bike Sampa http://www.mobilicidade.com.br/bikesampa.asp pour s’inscrire et régler en ligne une caution d’une valeur de 10 R$, qui permet de recevoir le PassBike.
Il est conseillé de télécharger l’application BikeSampa qui permet de localiser les stations et les disponibilités.

Le taxi
De couleur blanche (plaques rouges), ils sont nombreux et il y a toujours un ponto de taxi  pas loin de l’endroit où vous êtes. En général ils fonctionnent avec un tarif au compteur sauf en ce qui concernent les compagnies de radio-taxi (rouge et blanc) dans les aéroports et gares routières qui vous feront payer une somme fixe en fonction de l’endroit où vous souhaitez vous rendre (vous devez payer et retirer un bon au guichet de la compagnie avant de monter dans la voiture). Le site www.taxisaopaulo.com.br répertorie les « pontos de taxis » de la ville et les principales compagnies.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Conduire à São Paulo

Environ deux millions de véhicules circulent chaque jour, les camions sillonnent la Marginale, les bus imposent leur trajectoire et les motoboys zigzaguent entre les voitures… donc oui, conduire n’est pas sans danger mais ce n’est pas une mission impossible !

Pour que cette expérience soit réussie, quelques « dicas » :
• La climatisation n’est pas un luxe mais un élément de sécurité. N’oubliez pas de circuler avec vos portes bloquées et vos fenêtres fermées.
• Les automobilistes ont la fâcheuse tendance de griller le feu rouge notamment de nuit donc vérifier votre rétroviseur avant de passer un feu de croisement.
• A São Paulo, la priorité est une notion proportionnelle à la taille du véhicule. Il en va de même pour les sens giratoires : c’est au plus convaincant de passer : redoublez de prudence.
• La vitesse est désormais limitée à São Paulo et les radars sont très fréquents. Ne vous engagez pas au milieu du croisement, même si le feu est vert var si vous restez bloqué lorsque le feu passe au rouge, vous êtes passible d’une amende pour gêne de la circulation.
• Vous souhaitez changer de file et malgré le clignotant en marche, aucun véhicule ne vous cède le passage. C’est que vous ne connaissez pas le code en usage : passez votre bras par la portière et la voie est libre. Remerciez en levant le pouce.
• Tolérance 0 pour l’alcool au volant : les contrôles sont de plus en plus fréquents. Privilégiez le taxi pour vos retours de soirées.

Respectez le rodizio :
La ville a mis en place un ingénieux système de régulation pour palier aux problèmes d’embouteillages : le rodizio qui oblige chaque automobiliste une fois par semaine à ne pas utiliser sa voiture durant les heures de pointes (7h00-10h00 et 17h00-20h00). Le jour en question est déterminé par le dernier numéro de votre plaque d’immatriculation, se termine par 1 ou 2, votre jour de restriction est le lundi, si elle se termine par 3 ou 4, c’est le mardi, etc.
Pour plus de renseignements sur la zone du rodizio, vous pouvez vous connecter sur le site www.cetsp.com.br

Que faire en cas d’accident :
Il n’existe pas de constat à l’amiable, il faut donc établir un constat de police (Boletim de Ocorrência) à la Police Militaire le plus proche de votre domicile (en l’absence de lésions corporelles, un délai de 30 jours est imparti pour l’effectuer) ou appeler le 190 au moment de l’accident.
Avant tout appel, vous aurez besoin du nom, téléphone, adresse, n° de RG/RNE et CPF de l’autre conducteur ainsi que de sa plaque d’immatriculation, de sa compagnie d’assurance s’il en a une afin d’être indemnisé. Noter l’endroit exact de l’accident, numéro ou point de référence comme un pont, un viaduc (les grands axes de São Paulo n’ont pas toujours de numérotation, possèdent différents noms) une plaque numérologique, une marque, le type de véhicule, la couleur bref tous renseignements qui seront exigés lors du constat.
N’oubliez pas d’appeler votre compagnie d’assurance pour les aviser de l’accident.
En cas d’accident avec blessés, appeler les pompiers (bombeiros) au 193. Pour plus d’informations, appeler le 194.
Lors d’un accrochage avec un camion ou un véhicule utilitaire, relevez la couleur et l’origine de la plaque.

Plan de la ville
Pour pouvoir circuler sans trop de peine et se retrouver dans cette ville immense, le Guia de São Paulo Quatro Rodas est indispensable. C’est un plan de la ville avec sens uniques et codes postaux (CEP), réédité chaque année. En vente dans les kiosques à journaux (bancas de jornais) ou librairies.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Applications utiles

99 / Simple d’utilisation ! Vous sélectionnez l’adresse où vous souhaitez être récupéré et vous commandez ! Vous connaissez le nom de votre taxi, la marque de son véhicule, sa plaque d’immatriculation. Quoi de plus sécurisé (et sécurisant).


Uber / Vous pouvez commandez votre chauffeur privé à n’importe quel moment, en un clic. Choisissez la catégorie de votre véhicule, estimez le prix de votre course. Une façon simple et innovante de vous déplacer.


wazeWaze / C’est l’application indispensable pour circuler et éviter au maximum de perdre du temps dans les embouteillages monstres de São Paulo. Même les taxi ne jurent que par elle !


rodizio SPRodizio SP / Évitez la « multa » pour avoir conduit un jour de Rodizio. Cette application vous montre les zones de restriction via icônes et alertes sonores, vous conseille le meilleur trajet possible pour éviter la zone, etc…


zona azulZona Azul / A utiliser, chaque fois que vous avez besoin de garer votre véhicule dans l’une des places de stationnement en rotation dans la zone bleue de la ville de São Paulo !


banque-saopaulo-accueil

Argent

Pour ouvrir un compte dans une banque brésilienne, il est nécessaire de pouvoir présenter un visa temporaire de deux ans minimum ou un visa permanent (les visas touristiques ne sont pas valables). Vous devez donc vivre au Brésil et au moins une personne du ménage doit y travailler. Votre carte RNE (ou votre protocole provisoire) ainsi que votre CPF (Certificado de Pessoa Fisica) vous seront demandés. Attention, le fonctionnement des banques au Brésil est parfois bien différent de ce dont vous avez l’habitude ailleurs, notre conseil, armez-vous de patience !

Quelle banque choisir ?

Les banques européennes ne sont pas présentes au Brésil en tant que banques de détails, même si la plupart d’entre elles possèdent des accords avec des banques brésiliennes. Seules les banques HSBC et Santander font figure d’exception. Il vous faudra obligatoirement ouvrir un compte au Brésil ne serait ce que pour le versement de votre salaire ou encore faire des achats sur Internet.
On trouve essentiellement 6 banques au Brésil : Itaù, Banco do Brasil, Bradesco, Santander, Caixa et HSBC. Libre à chacun ensuite de faire son choix suivant ses critères de préférence en rencontrant chacune d’entre elles. Certaines banques peuvent être plus exigeantes que d’autres vis à vis des documents demandés pour l’ouverture d’un compte, surtout pour les expatriés.

> Plus de conseils et de détails sur le Guide São Paulo Accueil

Comment ouvrir un compte bancaire ?

Il est impératif d’être sur le territoire brésilien pour ouvrir un compte. Chaque banque vous fournira une liste de documents à fournir. En règle générale, il vous sera demandé :
–    Votre visa permanent ou temporaire (un visa de tourisme n’est pas accepté)
–    Votre passeport
–    Votre RNE : Registro Nacional de Estrangeiros ou le récépissé provisoire
–    Vous devrez fournir des informations détaillées : nom des parents (vous aurez besoin de leur certificat de naissance ou de mariage), votre propre certificat de naissance et de mariage
–    Un numéro de CPF
–    Une preuve de résidence, soit votre contrat de location, soit une facture d’électricité
–    Une preuve de ressources au Brésil, généralement fournie par votre employeur

L’ouverture d’un compte demandera un certain temps donc armez vous de patience !

> Plus de conseils et de détails sur le Guide São Paulo Accueil

Moyens de paiement

En attendant que la banque centrale enregistre l’ouverture de votre compte, vous aurez très probablement besoin d’utiliser votre carte de crédit étrangère. Les cartes internationales fonctionnent uniquement dans les distributeurs automatiques siglés « Banco 24 horas ». Pour les paiements certains terminaux ne sont pas paramétrés pour les cartes étrangères, c’est de plus en plus rare mais ça peut arriver alors, pas de panique ! Le commerçant vous demandera si vous payez en « credito » ou « debito ». Il semble que les terminaux acceptent plus facilement les paiements avec cartes étrangères s’ils sont paramétrés sur « credito », mais pour vous rien ne change, c’est totalement transparent sur votre relevé !

La banque vous fournira deux types de cartes :

La carte de débit (debito), type Visa Electron, revient à payer vos achats avec débit automatique le même jour sur le compte.
La carte de crédit (credito), quant à elle, est une carte en débit différé et vous permettra de payer en une (ou plusieurs fois si vous le souhaitez) avec prélèvement à une date que vous aurez définie avec votre banquier.

Il existe une forme très courante de mode de règlement pour payer vos factures de téléphone, gaz ou éléctricité… appelée boleto ou titulo. Ce sont des titres de paiement avec un code barre, que vous pourrez régler par internet ou au guichet de la banque. Ces boletos ont une date butoir de règlement, soyez vigilants car un jour de retard peut entraîner des pénalités très importantes et vous serez obligé de vous déplacer à la banque émettrice pour régler la somme.

Le moyen traditionnel de règlement par chèque est également très utilisé, soyez très précis dans le remplissage du chèque, à la fois pour des raisons de sécurité mais également pour l’acceptation par la banque qui contrôle la signature et l’écriture correcte du montant.

Les banques autorisent un découvert sous le nom de cheque especial, soyez avertis du taux d’intérêt ! En cas de besoin d’argent, il peut être plus intéressant de demander un prêt à la banque plutôt que d’utiliser ce découvert.
Enfin, la banque vous proposera probablement un compte d’épargne conta poupança, très bien rémunéré.

> Plus de conseils et de détails sur le Guide São Paulo Accueil

Virements de ou vers l’étranger

Les transactions internationales sont strictement contrôlées par la Banque Centrale du Brésil. L’envoi et la réception de fonds sont soumis à des limites journalières et mensuelles (mois calendaire) dont les montants varient souvent. Au-delà, il faudra présenter des justificatifs d’origine des fonds à la banque.
Toute transaction de change est soumise à une taxe appelée IOF, dont le taux varie en fonction du type de transaction.
Les délais pour envoyer et recevoir de l’argent varient et peuvent prendre jusqu’à 10 jours ouvrés.
Si vous avez besoin d’effectuer des transactions régulières entre pays, il peut être intéressant de s’adresser à des banques véritablement « internationales » permettant de faire des opérations de virement et de change sur internet entre les pays.

> Plus de conseils et de détails sur le Guide São Paulo Accueil

En cas d’incident

Malheureusement, comme partout dans le monde, la fraude bancaire existe au Brésil. Nous vous conseillons d’être vigilant lors de vos retraits d’argent, de consulter régulièrement vos comptes et de signaler toute anomalie à votre banque. En cas de vol ou perte de cartes, appelez la centrale des cartes volées de votre banque ou de la carte et faites une déclaration à la police.

> Plus de conseils et de détails sur le Guide São Paulo Accueil

empregada-sao-paulo

Aide à domicile

Au Brésil, il est très courant d’avoir des employés de maison, on vous éclaire ici sur les types de contrats !

Personnel de maison (Empregada)

C’est une personne employée au mois qui généralement prend en charge le ménage, repassage, cuisine et parfois le service de table ou la garde des enfants. La déclaration et le carnet de travail sont obligatoires dans le cas d’un emploi mensuel et régulier (plus de 2 jours par semaine chez le même employeur). Nous vous conseillons vivement de trouver votre employé via les recommandations d’autres français (voir les annonces Sao Paulo Accueil).

Embauche
Vous avez trouvé la perle rare et vous décidez donc de l’embaucher. Avant toute chose, n’oubliez pas de définir précisément avec elle : le travail à effectuer et les conditions, les horaires et le salaire.
Vous devez ensuite signer sa “carteira profissional de trabalho” dans un délai de 48h. Cette carte de travail est délivrée par le Ministère du Travail. Si elle n’en possède pas encore lors de l’entretien d’embauche, demandez-lui de se la procurer dans un “posto do Ministério do Trabalho” (par exemple rua da Gloria, 410 à Liberdade). Elle devra se munir de 2 photos et d’un certificat de naissance ou de mariage. Le document lui sera délivré sur le champ.

Les documents nécessaires à l’embauche:
1. carteira profisional de trabalho
2. carnet de INSS (Imposto Nacional de Seguro Social)
Et, facultatifs
3. lettres de référence
4. une photo (3×4)
5. relevé du temps de travail
6. certificat médical (si l’employeur paie la consultation)
7. attestation de domicile.

Contrat de travail
Le contrat de travail est fixé pour une durée indéterminée et mentionnent les droits et devoirs des 2 parties, avec les signatures. On peut se procurer ces contrats au SEDESP rua Teodoro Sampaio, 352, 8ème étage #82. Tél. 3064-7343.

Période d’Essai
Dès que la personne commence à travailler chez vous, vous devez signer sa carte de travail. Sur la page anotações gerais, il est possible de notifier une période d’essai (período de experiência), de xx jours (la période d’essai peut être renouvelée une fois et ne peut excéder 90 jours).
Salaire
Il existe au Brésil un salaire minimum : en 2015, il est de 788 R$. Cette valeur est révisée chaque année le 1er mai et il est coutume de revoir à la hausse le salaire de l’employé au même taux d’augmentation que celle du salaire minimum.
Au salaire mensuel il faut ajouter le versement du 13ème mois, au prorata des mois travaillés durant l’année, payable en deux fois (les 30 novembre et 20 décembre).
En principe, le salaire est versé à la fin de chaque mois mais il est possible de prévoir, lors de l’embauche, de le payer en deux fois, le 15 et le 30 ou 31 du mois.
Il est vivement conseillé de faire signer un reçu par l’employé pour chaque somme versée. A la fin du mois, vous lui ferez signer un reçu de salaire mensuel (recibo de pagamento de empregado domestico), carnet disponible dans les papeteries.
Si vous lui consentez une avance sur salaire, vous lui ferez signer un « adiantamento de salários ».

Paiement du Transport
La future employée de maison pourra vous demander de payer, en plus du salaire, ses transports. A vous de négocier, le transport pouvant être compris dans le salaire ou en sus.

Charges Sociales (données 2012)
Elles représentent approximativement 20% du salaire de l’employée : 12%
à la charge de l’employeur et 8% à la charge de l’employée. Pour payer ces charges, on peut utiliser un carnet d’« INSS » (« G.P.S » en vente dans les papeteries). Le paiement se fait dans les banques (en agence ou en ligne) ou les loterias avant le 15 du mois suivant celui pour lequel on paie les charges : tout retard de paiement entraîne une amende.
Il est très courant de payer les 20% et de retirer du salaire les 8% dus par l’employé, sinon, il risque de ne pas les payer. Le montant du salaire déclaré pour le paiement des charges doit correspondre au montant effectif du salaire versé. Le montant payé au titre des frais de transport ne rentre pas dans la base servant à calculer l’« INSS ». Plus d’information sur le site officiel de la sécurité sociale.
L’Assurance retraite : le FGTS est obligatoire et à la charge de l’employeur pour la majorité des employés brésiliens. Cette contribution de 8% du salaire par mois, est en 2015 encore optionnelle pour le personnel de maison.

Congés, Horaires
L’employée de maison a droit à un mois de congés payés (20 dias úteis) avec un supplément de salaire de 33% après 12 mois de travail, payable au premier jour des vacances.
Les horaires sont variables : certaines employées restent dormir, certaines restent le week-end. La loi prévoit un total de 8 heures de travail par jour et un total de 44 heures par semaine. Tout employé a droit à un jour de repos par semaine qui doit correspondre au moins une fois par mois à un dimanche.
Les jours fériés officiels doivent être respectés. En cas de travail, la rémunération doit être doublée ou le jour de congé reporté à un autre jour de la semaine.

Maladie
Durant les 15 premiers jours de la maladie, vous devez payer normalement votre employé à condition, bien entendu, qu’il vous fournisse un certificat du médecin. Dans le cas contraire, vous pouvez déduire de son salaire les jours non travaillés. A partir du 16ème jour, c’est l’« INSS » qui prend en charge le salaire de l’employée.

Congé Maternité
L’employée a droit à 5 mois de congé maternité payés par l’« INSS » après l’accouchement. A partir du moment où vous savez qu’elle est enceinte, vous ne pouvez pas la licencier. Elle peut prendre ses jours de congés, comme elle le souhaite, avant ou après la naissance.

Licenciement, Démission
En cas de démission ou de licenciement, le préavis est d’un mois. Si vous licenciez, l’employé a droit pendant le mois de préavis à 2 heures quotidiennes pour chercher du travail (pour prouver qu’il bénéficie bien de ces 2 heures, le mieux est de lui faire signer chaque jour un « livro do ponto », c’est à dire un livre de présence en vente dans les papeteries.
Vous lui devez, en plus de son salaire: son 13ème mois, ses congés payés et le supplément d’1/3 (le tout étant calculé au prorata du temps réel effectué). Si vous licenciez et souhaitez que l’employé quitte son poste immédiatement, vous devez lui payer son mois de préavis non effectué.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Les Diaristas

Une diarista est une personne qui travaille à la journée (8 heures/j) et 2 jours par semaine maximum chez un employeur.
Elle peut donc cumuler plusieurs employeurs.
Cela vous dispense de contrat de travail, il n’y a pas de charges sociales à payer, pas de congés payés, ni de 13ème mois et pas de carte de travail à signer.
Vérifier simplement les documents de votre employé prouvant qu’il est bien travailleur indépendant.
Attention : A partir de 3 jours travaillés par semaine, vous devez lui faire signer un contrat de travail.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Baby-Sitting

Nous mettons à disposition de nos adhérents une liste de baby-sitters.
Cette liste est composée d’adolescents expérimentés, enfants des adhérents de l’association.
Pour en savoir plus, contactez Sandrine : fichier@saopauloaccueil.org.br

Votre ado cherche à faire du baby-sitting ? Contactez également Sandrine, elle se tient à votre disposition.

Nous ne pouvons en aucun cas être tenu responsable du service rendu ni du montant des rémunérations.

> Plus de conseils et de précisions sur le Guide São Paulo Accueil

Cours de langue

Le brésilien est très accueillant, tout souriant et enclin à discuter. Pour ne rien rater de ces échanges et pour faciliter votre vie au quotidien, l’apprentissage du portugais est indispensable.

Voici quelques liens utiles d’écoles que nos adhérents ont testés :
– www.mylittlebrasil.com.br
– www.elfeidiomas.com.br
– www.aprenda2.org et www.facebook.com/aprenda2

> Plus de conseils et nos bonnes adresses sur le Guide São Paulo Accueil

numero-urgence-bresil

Numéros d’urgence

Les numéros de téléphone d’urgence brésiliens sont abrégés à 3 chiffres – ils sont les mêmes dans tout le pays.
Par conséquent, l’utilisateur de ces numéros sera automatiquement dirigé vers le service correspondant dans son propre Etat.

URGENCES
193 – Pompiers
192 – SAMU (ambulance)
194 – Police fédérale (accidents de la route)
197 – Police civile
156 – Dengue
128 – Services d’urgence au sein du Mercosur
180 – Service de police spécialisé pour les femmes

Centre Antipoison : 5012-5311, 5011-5111, 3069-8571
Numéro d’urgence du consulat de France : 984625250