Web-Conférence : Covid-19, Point janvier 2021

Quand :
10 février 2021 @ 20:30 – 21:30 America/Sao Paulo Fuseau horaire
2021-02-10T20:30:00-03:00
2021-02-10T21:30:00-03:00

Break-news

L’Agence nationale de surveillance sanitaire brésilienne (Anvisa) a validé hier (dimanche 17 janvier) l’utilisation d’urgence du vaccin Coronavac par le laboratoire pharmaceutique Sinovac, produit par l’Institut Butantan, et le vaccin Oxford/AstraZeneca, par Fiocruz (Fondation Oswaldo Cruz). L’état de São Paulo lance la campagne de vaccination contre le covid-19 à partir d’aujourd’hui. Seuls les professionnels de santé et les populations autochtones participent à cette étape, qui aura un protocole différent à compter du 25 janvier.

Pour organiser cette campagne de vaccination, le gouvernement de l’État de São Paulo a créé un portail www.vacinaja.sp.gov.br pour effectuer une pré-inscription et fournir des conseils sur les jours, les heures et les lieux de vaccination. L’inscription n’est pas obligatoire et n’est pas non plus un rendez-vous. Les équipes de santé utiliseront la plateforme pour organiser la vaccination et éviter le surpeuplement.

Covid-19 : ce que l’on sait sur le nouveau variant apparu au Brésil

Découvert au Japon le 2 janvier mais apparu au Brésil, ce nouveau variant inquiète les gouvernements et les autorités de santé. Porteur des mêmes mutations que les variants britannique et sud-africain, il pourrait lui aussi être plus contagieux et affecter la réponse immunitaire du corps humain. Le variant semble particulièrement actif au Brésil dans l’Etat d’Amazonas, d’où sont originaires les quatre voyageurs repérés au Japon. « L’analyse des échantillons de novembre montre qu’il serait présent dans 50 % des cas de Covid-19 dans cet Etat. Quand nous aurons fini le séquençage de décembre, cette proportion devrait augmenter », détaille à l’AFP Felipe Naveca, un chercheur qui étudie les mutations observées dans le nord du Brésil. Le taux de mortalité, de 143 pour 100.000 patients, y est également plus élevé que la moyenne nationale qui est, elle, de 98 décès pour 100.000 patients.

 

Afin d’y voir plus clair, une web-conférence vous est proposée par São Paulo Accueil en partenariat avec Paola Minoprio.

 

Paola Minoprio est cheffe d’un laboratoire des processus infectieux au département de la santé mondiale de l’Institut Pasteur de Paris, où elle travaille depuis 1984. La professeure est représentante de l’Institut Pasteur au bureau administratif de São Paulo et coordonne la plateforme scientifique Pasteur-USP au Centro d’Inovação InovaUSP.

 

Quand : Mercredi 10 février à 20h30
Où : Depuis chez vous
Nombre de places : maximum de 100 personnes, réservé aux adhérents
Tarif : Gratuit

 

Informations et inscription : Avant le lundi 8 février via le formulaire en ligne (cliquez ici)
Infos pratiques : Un code de connexion ainsi qu’une notice d’utilisation du logiciel de visioconférence vous seront transmis le lundi 8 janvier.