Brésil : Le parc National des “Lençois Maranheses“ dans le Maranhão

len2Lencois 1D’une étendue de 1555 km2, le « Parque Nacional dos Lençois Maranheses » est un petit paradis écologique qu’il vous faut découvrir, car c’est un paysage enchanteur, à nul autre pareil.

Imaginez une étendue de dunes de sable (blond ou blanc) à perte de vue. Entre chaque creux, un lagon d’eau douce aux couleurs turquoise. Tentés ? Je vous comprends.

Il est aussi difficile de connaître l’origine du sable (pour certains, il proviendrait des rivières alentour), que celle du nom des dunes. Pour certains c’est le vent qui, lorsqu’il est fort, soulève le sable ce qui donne l’impression de grands draps (Lençois) qui sécheraient au soleil. Pour d’autres, c’est l’étendue de sable elle-même qui, vue d’avion, donne cette impression. Pour en juger, prenez l’avion entre Sao Luis et Barreirinhas, seul moyen aujourd’hui de survoler la zone.

Lencois 2Ce qui est sûr, c’est que le vent transforme en permanence les dunes et rafraîchit le sable. Vous pourrez donc, en plein été, marcher pieds nus malgré la chaleur (c’est même conseillé car plus facile).

Les lagons se forment à la saison des pluies, de novembre à mai.

Et c’est à la saison sèche, de juin à septembre, que s’opère la magie. L’eau de pluie, retenue dans chaque creux des dunes grâce au sol argileux, a créé des lagons. Ces derniers varient en intensité de couleurs, de profondeur et deviennent des piscines naturelles où vous aurez plaisir à vous baigner.

De septembre à octobre, vous ne verrez plus d’eau, mais aurez peut-être la chance de voir ces fameux «draps », car cette période est considérée comme la saison des vents.len3

Il existe deux entrées terrestres pour le parc national des Grands Lençois. L’une à Barreirinhas, l’autre à Santo Amaro. Cette dernière, peu touristique, vous mènera vers des villages authentiques dont les habitants vivent encore de la culture de haricots ou de noix de cajou.

La majorité, dont je fais partie, ira plutôt à Barreirinhas, entrée principale du parc, à 3 heures de route de São Luis. Le village en lui-même n’apporte rien, mais vous y aurez un large choix de pousadas, d’artisanat, de restaurants et autres tours opérateurs qui vous proposeront différentes expéditions.

Les dunes sont interdites aux véhicules à moteur, vous serez dans l’obligation d’aller à pied. Plusieurs options s’offrent à vous. Une marche de plusieurs jours jusqu’au village d’Atins, en bordure d’océan, où vous pourrez dormir. Une balade d’une demi-journée pour découvrir brièvement les dunes. Si vous choisissez cette dernière, je vous conseille de vous éloigner des lagons « do Peixe, Azul ou Bonita » où reste la foule. Vous aurez vite l’impression d’être seul au monde dans votre lagon ! Une visite des dunes l’après-midi vous permet de rester jusqu’au soleil couchant, moment fort en couleurs.

Mangrove2Barreirinhas se trouve en bordure de la rivière Preguiças qui coupe en deux les Lençois : à l’ouest les Grands Lençois, à l’est les Petits Lençois. Pour connaître un peu mieux la région, une sortie en bateau s’impose. Elle vous mènera, le long du rio Preguiças, à Vassouras (pour découvrir les Petits Lençois), à Caburé (langue de sable entre la rivière et l’océan) ou encore à Mandacaru (depuis son phare vous aurez une vue splendide sur la côte et les dunes). Vous déjeunerez probablement à Caburé, où les seules habitations sont destinées au tourisme, mais c’est le seul endroit où vous pourrez vous baigner dans l’océan car il est difficile de rejoindre Atins depuis la rivière… et le repas n’est pas si mauvais! Sur le chemin du retour, n’hésitez pas à demander à circuler à l’intérieur d’un des nombreux bras de la rivière qui est une forêt de mangrove. Calme et ombrage garantis.

lenc1Il est intéressant de voir les deux Lençois car ils sont très différents. Dans les Grands Lençois, le sable est blanc, les lagons généralement sans plantes aquatiques offrent des variantes de bleus et de verts. Dans les Petits Lençois, le sable est jaune et les lagons ont presque tous des plantes et de la vie (poissons, crabes, insectes…). L’eau y est plus dans les tons de bleus, mais les algues donnent des reflets roses et violets qui vous éblouiront. Vous pourrez aussi essayer la descente de dune en luge en protégeant vos yeux car votre visage sera couvert de sable !

Quant à l’artisanat, offrez-vous ces sacs en fibre colorée de buriti (arbre à tout faire de l’Amazonie et du coin). Outre le fait qu’ils sont peu chers, ils sont jolis et peuvent faire l’objet de beaux cadeaux au retour.

Elisabeth Gilliot

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.